Partie 2Partie 3 • Partie 4 • Partie 5

Voilà quelques temps que nous n’avions rien partagé ici, et pour cause ! Nous avons été bien occupé par plusieurs projets d’ampleur que nous avions à coeur de mettre au point. Premièrement, le financement participatif pour La Charrette, puis sa conception, ce qui nous a emmené jusqu’en février. C’est alors que nous avons entrepris de redonner un coup de jeune à notre boutique en ligne et par la même occasion de sortir notre première collection de produits sérigraphiés ! Tout un programme n’est-ce pas ! D’où notre silence radio, relatif tout de même, puisque vous avez pu nous suivre sur Facebook et Instagram, (et désormais même sur Snapchat ! Ajoutez nous 😉 jackbvo et margauuxmlc)

La Charrette Antonin+Margaux illustration

Partager le savoir

Nous revoilà donc pour reparler un peu de notre petite Charrette ! C’est le projet « fil rouge » chez Antonin+Margaux puisque nous en avions déjà réalisé une il y a quelques années et l’envie d’en avoir une performante était si forte que nous avons tout fait pour que le projet se réalise. Je ne vais pas revenir beaucoup sur le financement et la genèse du projet, je vous invite à consulter directement sur la page Kisskissbankbank. Vous aurez toutes les informations du pourquoi, du comment et du combien également. Ce qu’on vous propose aujourd’hui c’est de faire un petit flash-back sur la conception de la Charrette et notamment du vélo.

Comme nous avons maintenant expérimenté la Charrette dans plusieurs configurations, avec et sans vélo, nous pensons que cela pourrait être intéressant pour tous les fans de la Charrette désireux de savoir comment cela s’est déroulé. On s’est aussi dit que cela pourrait servir à toutes les personnes ayant un projet similaire, avec un vélo tracteur, et une remorque utile. On vous encourage à vous lancer dans ce genre de projet ! C’est vivifiant !

La Charrette Antonin+Margaux festival ère de rien

Un retour d’expérience

Nous avons en effet déjà réalisé plusieurs voyages avec la Charrette. Et on va pas s’arrêter pas là, vous pourrez notamment la retrouver sur la prochaine Pecha Kucha ains que l’événement Brest 2016 lors d’une intervention graphique avec nos copains de Kuuutch ! Mais pour vous faire un rapide tour d’horizon, le premier voyage s’est déroulé à l’AIFCC de Caen pour les portes ouvertes, puis au festival l’Ère de rien pour la première sortie nantaise. Ensuite nous avons réalisé plusieurs interventions en milieu scolaire, aux lycées Nicolas Appert et la Colinière. Et enfin, nous avons terminé par deux interventions. La première chez Bo vélo, le fameux magasin de cycles dans le centre de Nantes et lors de la soirée parisienne SoChik2beGeek organisée par l’agence de com’ nantaise Actance. La Charrette a donc bien roulé jusqu’ici et nous avons appris comment lui parler pour que les déplacements se déroulent bien.

Cycloboost Antonin+Margaux

Décorticage en règle

Le projet a vraiment germé quand on a acheté le vélo, un cycle réformé de La Poste à l’ouverture du Comptoir du Solilab, début 2014. Il était en bon état général si on fait l’impasse sur un changement de chambre à air, de pneus ainsi qu’une pédale manquante 🙂 À partir de là, nous avons commencé à imaginer le projet, et nous comptions bien mettre les mains dans le cambouis ! L’objectif était de tout réaliser nous même sur le vélo, afin de bien savoir comment il fonctionnait et pouvoir le réparer en sortie. Je vais donc passer en revue à travers différents postes les étapes qui ont permis d’avoir un vélo tout beau tout propre, motorisé grâce à Cycloboost, charté et opérationnel. Au programme : démontage, sablage et peinture, remontage, motorisation avec le pédalier Cycloboost, branding du vélo et même un petit tuto « boîte de batterie » ! Rendez-vous donc pour la première étape dès lundi pour le démontage du vélo, photos à l’appui \o/ En attendant je vous laisse avec le bêtisier de la Charrette, c’est cadeau <3

Partie 2Partie 3 • Partie 4 • Partie 5