Partie 1 • Partie 2 • Partie 3 • Partie 5

Nous voici donc dans la 4ème partie de la série sur la construction de la Charrette ! C’est quoi La Charrette ? C’est notre dispositif de sérigraphie mobile ! Allez voir sur la page de notre financement participatif, achevé avec succès, pour en savoir plus. Après une courte introduction et avoir procédé au démontage, puis au sablage et peinture du vélo, voyons voir comment ça se passe pour remonter tout ça, et dans le bon sens s’il vous plaît !

À suivre : motorisation avec le pédalier Cycloboost, branding du vélo et même un petit tuto « boîte de batterie » !

Assemblage du Méga-zord

Voici le moment tant attendu du ré-assemblage des éléments. Petite musique épique en fond sonore, nous nous emparons des éléments peints, des choses achetées sur les internets pour rendre notre vélo tout beau, et des petites choses enlevées du vélo au départ. Si le démontage a été délicat, le remontage, lui, est beaucoup plus aisé que ce que je pensais, grâce notamment, aux photos prises à ce moment là.

Pour commencer, nous fixons la fourche au cadre du vélo. Ensuite vient le tour du guidon, non-serré pour le moment, et de notre selle cuir flambant neuve. (Juste histoire de voir ce que ça donne, et c’est diablement excitant !)

Au passage la selle est une Drieveer 90 de Chez Lepper. Elle est de couleur Miel (miam !) et est unisexe. En effet, on est amené à utiliser le vélo tous les deux, du coup c’était le meilleur choix. Un peu dure au départ comme toutes les selles cuir, elle s’est petit à petit détendue et est maintenant assez agréable. Il s’agit d’une selle sur laquelle on peut vraiment poser ses fesses à plat, pas vraiment faite pour la vitesse vous le comprendrez.

Remontage la Charrette Antonin+Margaux

Ensuite vient le tour du porte-paquet avant, couplé avec les petites roulettes qui vont bien. Elles serviront de béquille pour faire tenir vélo et charrette à l’arrêt.

Remontage la Charrette Antonin+Margaux

Puis, vient l’installation du porte bagage arrière. On ajoute également les roues et les pneus crème qui vont venir compléter le look bleu électrique et crème de La Charrette. Il ne manquera plus que les manchons en liège et le tour sera joué !

Particularités du vélo de postier

Les pneus sont des Deli Tire Reflection couleur crème. La Charrette a aussi cette particularité d’avoir un pneu plus petit à l’avant qu’à l’arrière. 24″ à l’avant, et 26 à l’arrière, incroyable n’est-ce pas ?

Autre particularité qui a son importance, vous le verrez par la suite, mais les moyeux des deux roues sont occupés. À l’avant par un système de frein Shimano Inter-M qui nécessitait un peu de graissage. (Nous n’avions vraiment pas besoin de sonnette au départ, le son du frein suffisait à nous annoncer ! ) Et à l’arrière le moyeu est occupé par un système de vitesses Shimano Nexus 4 qui fonctionne très bien après réglage.

Frein shimano Charrette Antonin+Margaux

Ne reste plus qu’à cabler ces deux moyeux (ma partie préférée) et en route !

Voilà pour le remontage. Je vous donne rendez-vous très vite pour la suite du remontage avec un article spécial motorisation via le kit Cycloboost !

Alors avez vous déjà croisé cette grosse bébête bleue et crème sur votre route ? 🙂

Partie 1 • Partie 2 • Partie 3 • Partie 5